Prix Sanofi de Recherche en diabète 4e Édition // N° 119

 

 

Les Laboratoires pharmaceutiques Sanofi Maroc et la Smedian (Société Marocaine d’Endocrinologie Diabétologie Nutrition) ont organisé le 18 décembre 2021, à Skhirat, la Cérémonie de remise des prix de la 4e édition du Prix Sanofi de Recherche en Diabète. L’objectif premier de ce prix étant de valoriser et de soutenir la recherche biomédicale sur le diabète au Maroc.

En effet depuis la 1re édition de ce prix en 2018, pas moins de 117 travaux de recherche ont été soumis aux différents membres du jury. Cette année, sur les 24 sujets de recherche proposés, 3 travaux ont été primés.

Deux travaux, difficiles à départager, ont reçu le 1er prix. Il s’agit du travail du Dr Imane MOTAIB de l’Université Mohamed VI des Sciences en Santé (UM6SS), sur la possibilité de prédire un mauvais contrôle glycémique chez des patients diabétiques non-jeûneurs durant le mois de Ramadan, grâce à l’utilisation de modèles d’apprentissage automatique basés sur l’intelligence artificielle. Quant au 2e travail ex æquo, il a été réalisé par Dr Imane RAMI du CHU Mohammed VI d’Oujda, et concerne une application marocaine d’autogestion du diabète de type 1 : « Ana wa soukari ».

Le 3e prix a été attribué au Dr Yousra SETTAI du Service d’endocrinologie-diabétologie et maladies métaboliques du CHU Ibn Rochd de Casablanca pour son travail sur l’efficacité du télé-consulting dans le suivi des grossesses diabétiques pendant la pandémie du Covid-19.

Il est à noter que le contenu de la majorité des travaux soumis cette année -actualité oblige- est lié à la crise sanitaire actuelle. En effet, la prise en charge du diabète a été fortement impacté par cette pandémie et les professionnels de la santé ont pris conscience de l’intérêt du suivi à distance des patients diabétiques. Les autres travaux de recherche ne sont pas en reste puisqu’ils traitent de sujets importants comme : le diabète et Ramadan ; le diabète de l’enfant ; le diabète chez la femme enceinte ; le pied diabétique ; ou encore la digitalisation de l’éducation thérapeutique et du contrôle glycémique.

Pr Asma CHADLI, Chef de service d’endocrinologie au CHU Ibn Rochd et Présidente du jury, a rappelé que « pour être éligible, un travail de recherche doit être effectif et implémenté au Maroc lors des 3 dernières années. Il devra également générer une pertinence et un impact sur la santé publique ».

 

CP Sanofi Maroc du 18 décembre 2021.

 

 

 

 

Chargement...