Profil épidémio-clinique et étiologique des érythrodermies de l’adulte au CHU de Casablanca //N°113

 

 

 

Le diagnostic positif d’une érythrodermie est facile. L’objectif de notre travail était de décrire les aspects épidémiologiques, cliniques, étiologiques, histologiques et thérapeutiques des érythrodermies dans notre contexte marocain.

Nous avons mené une étude rétrospective allant de janvier 2013 à janvier 2020. Nous avons inclus tous les patients hospitalisés pour érythrodermie au CHU Ibn Rochd de Casablanca et ayant 16 ans et plus. Ainsi, sur une période d’étude de 7 ans, nous avons colligé 59 cas. L’âge moyen des patients était de 52,07 ± 16,14 ans avec une nette prédominance masculine (77,6 %). L’étiologie dominante dans notre série était le psoriasis (62,1 %). Le prurit était présent chez 91,4 % des cas, et la fièvre dans 32,8 %. Le traitement à base de préparations magistrales était donné chez 87,9 % des cas, les antihistaminiques chez 86,2 % des patients et le méthotrexate chez 31 % des patients.

L’érythrodermie est une manifestation dermatologique rare et grave. L’âge moyen de nos patients et la prédominance du sexe masculin dans notre série concordent avec les données retrouvées dans la littérature. Par ailleurs, les étiologies les plus fréquentes de l’érythrodermie de l’adulte selon une méta-analyse sont l’eczéma (20 à 40 %), et le psoriasis (25 %). Dans notre série, les étiologies étaient dominées par le psoriasis et les hémopathies malignes.

 

 

 

Auteurs : I. Benslimane Kamal, F. Hali, S. Chiheb

Service de dermatologie et vénérologie, CHU Ibn Rochd – Casablanca

Chargement...