Projet de création d’une unité industrielle pour la production des sérums, vaccins et produits biologiques
Par l’Institut Pasteur du Maroc // N° 88

Le conseil d’administration de l’Institut Pasteur du Maroc, réuni le 13 février dernier en session ordinaire à Casablanca, a adopté le projet de création d’une unité pharmaceutique à Tit Mellil pour la production de sérums, de vaccins et de produits biologiques.

Le ministre de la Santé, Anas Doukkali, a mis l’accent sur l’importance de ce projet fondamental, qui s’inscrit dans le cadre du partenariat entre les secteurs public et privé et qui permettra de couvrir la demande nationale, de réduire le prix des sérums et des vaccins et de s’ouvrir sur d’autres marchés, africains notamment. Parallèlement, le ministre a souligné le rôle principal de l’Institut dans le domaine de la santé publique à travers l’accompagnement du système de santé, par le biais de l’organisation de nombreuses activités relatives à la recherche scientifique et à la distribution de vaccins et de sérums.
Pour sa part, le directeur de l’Institut Pasteur, Abderrahmane Maaroufi, a fait observer que la création de cette unité, qui sera installée à la ferme expérimentale (relevant de l’Institut) de Tit Mellil, s’inscrit dans le cadre du partenariat avec le secteur privé et intervient suite à une étude d’évaluation préliminaire du projet réalisée par l’Institut. Il a, en outre, ajouté que ce projet permettra de répondre aux besoins nationaux en vaccins et en sérums, afin de lutter contre un grand nombre de maladies infectieuses et envenimations causées par les piqures de scorpions et les morsures de vipères. L’on indique également qu’il devra permettre au Maroc de se positionner parmi les pays producteurs et exportateurs de ces produits biologiques, conformément aux recommandations de l’OMS en matière de sécurité sanitaire.

Le conseil d’administration a, par ailleurs, adopté le Plan stratégique de l’Institut Pasteur pour la période 2019-2023, qui visait principalement à développer l’efficacité de l’établissement et à renforcer  son statut d’institution nationale de référence dans le domaine de la santé publique.

 

Le Matin du 14 février 2019.

 

 

Chargement...