Pronostic materno-fœtal en cas de néphropathie lupique //N°103

 

 

 

Le lupus érythémateux systémique est une maladie auto-immune qui touche principalement la femme jeune en âge de procréer, et dont la pathogénie n’est pas parfaitement élucidée. Une grossesse chez une patiente lupique est devenue possible grâce à une meilleure connaissance des risques materno-fœtaux et une approche multidisciplinaire de la maladie.

La grossesse doit être planifiée à distance des poussées lupiques et en dehors de certaines complications viscérales graves. Les femmes avec un lupus mal contrôlé ont un risque élevé de survenue ou d’exacerbation d’une atteinte rénale durant la grossesse et le post-partum avec risque accru de perte fœtale, de prématurité, de retard de croissance intra-utérin et de prééclampsie.

Nous rapportons l’histoire obstétricale d’une patiente âgée de 34 ans, présentant un lupus systémique qui s’est compliqué d’une néphropathie proliférative et diffuse ayant nécessité un traitement par cyclophosphamide dans les six mois qui ont précédé la grossesse. La grossesse a bien évolué sous surveillance stricte, clinique, biologique et échographique, et l’accouchement était effectué par voie basse à 38 SA et sans complications.

L’information, la discussion et le suivi multidisciplinaire sont le garant d’une meilleure prise en charge des femmes enceintes atteintes de lupus érythémateux systémique.

 

 

 

Auteurs : A. Hamdoun, O. Elouali, A. Etber, S. Khabouze, A. Kharbach

Service de gynécologie-obstétrique MI-MIII, Maternité Souissi, CHU Ibn Sina – Rabat

Chargement...