Psoriasis, rhumatisme psoriasique et comorbidités
Résultats du registre BIOBADADERM ! // N° 71

 

 

Le psoriasis et l’arthrite psoriasique font actuellement l’objet de nombreux travaux et ce à la lumière du développement de nouvelles stratégies thérapeutiques. Comme pour la PR (polyarthrite rhumatoïde), on a insisté sur l’importance des comorbidités notamment cardiovasculaires. Quelques comparaisons ont été faites entre psoriasis et arthrite psoriasique, mais aux résultats parfois contradictoires.

Cette étude comparative repose sur le registre espagnol BIOBADADERM (mis en place en 2008). Le diagnostic de rhumatisme psoriasique à l’inclusion devait être validé par un rhumatologue (critères CASPAR). La période de suivi est allée jusqu’au mois de novembre 2015.

Les résultats portent sur 2120 sujets avec psoriasis. La notion de rhumatisme psoriasique associé est retenue chez 12 % des cas (n=249). La période de suivi donne 5020 patient-années d’exposition pour le psoriasis et 762 pour l’arthrite psoriasique.

A l’inclusion, on retrouve une prédominance masculine à 58 % dans le rhumatisme psoriasique ; 66 et 71 % des patients sont en surpoids ou obèses. Chez les patients avec rhumatisme psoriasique, on retrouve un âge moyen un peu plus élevé, une durée plus importante du psoriasis… mais aussi un PASI moyen un peu plus élevé (13,6 versus 12,2).

Les auteurs ne retrouvent pas de différence significative en ce qui concerne les principales comorbidités notamment diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance coronarienne, hypercholestérolémie, BPCO, néoplasie, lymphome… et consommation d’alcool.

Sur le plan thérapeutique, très logiquement, les sujets avec rhumatisme psoriasique ont eu recours à un plus grand nombre de traitements synthétiques et biologiques. Avec le suivi dont disposent les auteurs, ces derniers observent une incidence d’infections plus importante chez les sujets avec arthrite psoriasique versus psoriasis : IRR ajusté à 1,88 (1,27 – 2,79). Chez les patients traités, les auteurs ne vont pas retrouver d’autres différences significatives notamment en ce qui concerne la survenue de troubles thymiques.

J Eur Acad Dermatol Venereol 2017;31:1021-8.

Chargement...