RECOMMANDATIONS AUX AUTEURS

La Revue de Médecine Pratique est un outil de communication et de référence essentiel pour une bonne pratique quotidienne. Tout auteur qui collabore à la Revue s’engage à respecter les règles de rédaction qui suivent, lesquelles tendent à assurer une présentation homogène pour une publication qui doit être conforme aux règles de rédaction de la presse médicale internationale.

Articles et Rubriques

La Revue de Médecine Pratique publie les articles et rubriques suivants :

LE DOSSIER DU MOIS est composé de plusieurs articles (minimum 4, maximum 7). Il a pour but de présenter une monographie complète de connaissances concernant une pathologie ou un groupe de pathologies. Il n’est pas soumis au comité de lecture, mais le coordinateur du dossier doit au préalable énoncer à la rédaction les titres des différents articles qui constitueront ce dossier pour que celle-ci puisse donner son accord. Le dossier du mois doit également être accompagné d’une introduction ou éditorial qui précise l’intérêt du thème traité.
Les autres articles (THERAPEUTIQUE, ANALYSE DE CAS, MISE AU POINT) sont soumis au comité de lecture pour validation avant leur publication. Chaque fois que cela est possible, les auteurs sont invités à joindre à leur texte une ou deux illustrations. Les articles de MISE AU POINT doivent comporter un arbre décisionnel diagnostique ou thérapeutique.
La FICHE PRATIQUE, comme son nom l’indique doit être pratique, courte et informative. Elle peut concerner un diagnostic, une attitude préventive, une conduite à tenir thérapeutique, ou faire l’objet de recommandations internationales. C’est la seule rubrique qui autorise le style télégraphique. Tous les autres articles (DOSSIER, THERAPEUTIQUE, CAS CLINIQUE, MISE AU POINT) doivent être rédigés.

Soumission du manuscrit et conditions de publication

Les articles (texte en français + résumé et mots clés en français et en anglais, iconographie à part), doivent être adressés à la rédaction par courrier électronique à l’adresse suivante :

elamrani2003@yahoo.fr.

La Revue accuse réception des articles sans toutefois s’engager sur le délai d’acceptation (minimum 1 mois) ou de refus de publication. Les auteurs doivent préciser par lettre que le texte n’a pas été publié ailleurs, ni soumis simultanément à un autre journal. Ils doivent également y noter l’existence ou non de conflits d’intérêts.

Après vérification de leur conformité, les articles sont soumis anonymement au comité de lecture et de rédaction qui peut demander des modifications de forme et de fond. Le comité de rédaction a pouvoir de décision et se réserve le droit de soumettre les articles au comité scientifique, lorsque cela lui paraît nécessaire.

Les articles peuvent être acceptés, acceptés après modifications ou refusés. Les modifications demandées peuvent concerner aussi bien la forme que le contenu. Une fois les articles acceptés et composés, les seules corrections encore possibles seront celles concernant les erreurs typographiques ou les modifications mineures nécessaires à la bonne compréhension et à la validité scientifique de l’article (aucune correction des auteurs n’est permise et un remodelage du texte ne sera pas accepté).

Préparation du manuscrit

Sur la Page de Titre figurent le titre de l’article (en français et en anglais) qui doit être précis et court (60 caractères, espaces compris, au maximum), le nom de chaque auteur, précédé de l’initiale de son prénom, le nom du ou des service(s) ou institution(s) d’où provient l’article, ainsi que les noms, prénoms et adresses complètes (avec N° de téléphone et adresse électronique) du ou des principaux auteurs à qui doit être envoyée la correspondance concernant l’article.
Les deuxième et troisième pages présentent respectivement les Résumés en français et en anglais avec pour chacun un maximum de 500 caractères, espaces compris.

Important :

Pour le lecteur de la revue, le résumé est un texte central. C’est souvent le seul élément de l’article à être lu, il doit donc être compréhensible indépendamment de l’article. Le rôle du résumé est de situer le problème traité, résumer les points centraux de la démarche (clinique, scientifique ou intellectuelle) adoptée –y compris les principales difficultés rencontrées- et présenter les conclusions (intermédiaires et finales). Le contenu du résumé, de l’introduction et de la conclusion ne doit pas être identique.

Les Articles doivent être rédigés dans un style clair, direct et informatif (éviter les phrases trop longues), compréhensible pour les médecins de n’importe quelle discipline. Sont recommandés l’utilisation d’intertitres fréquents, les schémas décisionnels, les figures, tableaux, graphiques et photographies qui facilitent la lecture.
Le plan recommandé des articles présentant des cas cliniques est le suivant : titre, résumé et liste des mots clés (de 3 à 5), introduction, matériels et méthodes, résultats, discussion, conclusion et références bibliographiques.

Les illustrations (tableaux, figures, encadrés) ne doivent pas faire double emploi avec le texte. Elles doivent toujours être référencées par ordre d’apparition dans le texte et citées dans le texte sous la mention (Voir Tableau I…). Ces illustrations qui ne doivent pas dépasser un nombre maximal de 5 doivent être placées après les références bibliographiques. Elles doivent avoir un titre concis, être saisies (dactylographiées) et non pas numérisées.
L’iconographie doit être d’une qualité parfaite. La largeur des images doit être de 9 cm au minimum et leur résolution minimale de 200 points par pouce (ppp/dpi), idéalement 300 ppp/dpi. Si les légendes des photographies sont mentionnées à la fin des références bibliographiques -comme pour les figures, tableaux, etc.-, les photos doivent être adressées dans un fichier séparé et en format JPEG, GIF ou Photoshop.
La bibliographie sera rédigée en respectant la Convention de Vancouver et classée par ordre d’apparition dans le texte. Elle ne doit comporter que les références des auteurs cités dans le texte. Ces références doivent être présentées de la façon suivante :

– Concernant la publication dans un périodique :

Nom de l’auteur ­ Initiale(s) du prénom ­ Point ­ Titre de l’article ­ Point ­ Nom de la publication (en abrégé selon le code international en vigueur) ­ Année ­ Point virgule ­ Numéro du volume ­ Double point ­ Première page ­ Tiret ­ Dernière page ­ Point. Il n’y a pas d’espaces avant ou après les signes de ponctuation du groupe numérique de la référence.

Exemple : Montelius G. Observations on the teeth of Chinese. J Dent Res 1973;541:25­57. S’il y a plusieurs auteurs : Montelius G, Dupont S, Durand D. etc.

– Concernant une thèse :

Nom de l’auteur ­ Initiale(s) du prénom ­ Point ­ Titre de la thèse ­ Point ­ Nom de la publication ­ Lieu ­ Double point ­ Université ­ Virgule ­ Année ­ Point.

Exemple : Dupond J. La bibliographie. Thèse Doct Sci Odontol. Paris : Univ R Descartes, 1936.

– Concernant un livre :

Nom de l’auteur ­ Initiale(s) du prénom ­ Point ­ Titre de l’ouvrage ­ Point ­ Ville de l’éditeur ­ Double point ­ Nom de l’éditeur ­ Virgule ­ Année ­ Double point ­ Première page ­ Tiret ­ Dernière page ­ Point (sans intervalle entre les chiffres).

Enfin, le nombre maximal de références est de 15 (Pour certains articles, notamment ceux rapportant des cas cliniques avec revue bibliographique, ce nombre peut aller jusqu’à 20).

 

Chargement...