Recul de l’espérance de vie Aux Etats-Unis ! // N° 95

 

 

L’espérance de vie est en baisse aux Etats-Unis depuis 2014, plus particulièrement chez les hommes. Pour expliquer cette diminution, l’analyse de l’Institut national des études démographiques (Ined), comme celle des Centres de Contrôle des Maladies (CDC), met en avant l’épidémie d’overdoses d’opioïdes, les suicides, et le ralentissement des progrès dans le domaine cardiovasculaire en lien avec l’augmentation des cas d’obésité et de diabète. Par comparaison, si la France connait une progression plus faible de l’espérance de vie depuis quelques années, l’évolution des courbes ne connait pas toutefois pas à ce jour un tel inversement de tendance.

Cette baisse de l’espérance de vie à la naissance aux États-Unis est due essentiellement aux morts violentes. Et parmi les morts violentes ce sont essentiellement des overdoses de drogues et, dans une moindre mesure, les suicides qui « tirent » les chiffres vers le bas. Les overdoses expliquent, à elles seules, la moitié des années de vie perdues en population générale entre 2014 et 2017 (plus de 60 % chez les hommes de 20 à 40 ans).

Au début des années 2010, le gouvernement américain a réagi en limitant l’accès aux produits pharmaceutiques à base d’opiacés. La courbe ne s’est pourtant pas infléchie car les Américains dépendants se sont tournés vers le marché noir. Celui-ci s’est vu, dès 2013, envahi par de nouvelles générations de drogues comme le fentanyl, 100 fois plus puissants que la morphine et de 30 à 50 fois plus puissants que l’héroïne. Résultat : la consommation illicite de tous ces opioïdes a explosé, entraînant une nouvelle accélération de la mortalité par overdose, malgré les améliorations de la prise en charge d’autres pathologies, en particulier des maladies cardiovasculaires et des cancers.

 

Medscape, le 22 octobre 2019.

Chargement...