Réponse immunitaire aux vaccins contre la Covid-19 en cas d’obésité sévère Pas évident ! // N° 123

 

 

Des données probantes antérieures avaient montré une réponse immunitaire réduite aux vaccins contre la grippe, l’hépatite B et la rage chez les personnes obèses. Qu’en est-il de la vaccination anti-Covid dans cette population ?

Pour répondre à cette question, des chercheurs ont analysé les réponses d’anticorps après la vaccination par les vaccins contre la Covid-19 de Pfizer-BioNTech ou CoronaVac chez 124 adultes atteints d’obésité sévère et 166 adultes de poids normal (groupe témoin).

Dans l’ensemble, 130 participants ont reçu deux doses du vaccin de Pfizer-BioNTech et 160 ont reçu deux doses du vaccin CoronaVac, dont 70 avaient des antécédents d’infection par le SARS-CoV-2.

Parmi les personnes vaccinées par le vaccin de Pfizer/BioNTech et sans infection antérieure par le SARS-CoV-2, les titres d’anticorps étaient 3 fois plus faibles dans le groupe de l’obésité sévère que dans le groupe témoin (moyenne : 5823 contre 19371 unités arbitraires [UA]/ml). Pour ce qui est des personnes vaccinées par le vaccin CoronaVac et sans infection antérieure par le SARS-CoV-2, les titres d’anticorps étaient 27 fois plus faibles dans le groupe de l’obésité sévère que dans le groupe témoin (moyenne : 178 contre 4894 UA/ml).

En revanche, parmi les personnes ayant des antécédents d’infection par le SARS-CoV-2, aucune différence significative n’a été observée au niveau des titres d’anticorps chez les personnes atteintes d’obésité sévère par rapport à celles ayant un poids normal pour les personnes ayant reçu : le vaccin de Pfizer/BioNTech (39043 contre 14115 UA/ml) ; et le vaccin CoronaVac (3221 contre 7060 UA/ml).

D’après les auteurs, cette étude « confirme que la mémoire immunitaire induite par une infection antérieure modifie la manière dont les personnes réagissent à la vaccination et indique que deux doses du vaccin de Pfizer/BioNTech peuvent générer un nombre significativement plus élevé d’anticorps que le vaccin CoronaVac chez les personnes atteintes d’obésité sévère, indépendamment des antécédents d’infection. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si ces taux d’anticorps plus élevés offrent une meilleure protection contre la Covid-19 ».

 

 

 

Medscape du 10 mai 2022.

Chargement...