Seuils d’IMC et ethnies : Des différences existent ! // N° 114

 

 

Les recommandations internationales pour les seuils d’IMC nécessaires à déclencher des actions afin de prévenir les complications liées à l’obésité, comme le diabète de type 2, sont-elles applicables aux populations ethniques autres que les populations blanches ?

Pour répondre à cette question, une équipe de chercheurs anglais a cherché à identifier de manière prospective les seuils d’obésité définis en fonction du risque de diabète de type 2 spécifiques de chaque grande ethnie. Ainsi, pour chaque groupe ethnique, a été calculé l’équivalent, en termes de risque de diabète de type 2, du seuil d’IMC pour l’obésité des populations blanches (30 kg/m2).

Il s’agissait d’une étude de cohorte de population où des dossiers électroniques en pratique de médecine de soins primaires (Clinical Practice Research Datalink) ont été reliés à des données de soins secondaires (statistiques de recours hospitaliers) à partir d’un réseau de pratique de médecine générale en Angleterre. Les participants éligibles étaient âgés de plus de 18 ans, sans diagnostic préalable de diabète de type 2, avaient un IMC entre 15 et 50 kg/m2 et l’on disposait, pour ces sujets, de données ethniques complètes. Les sujets devaient avoir été enregistrés dans un cabinet de médecine générale en Angleterre à un moment quelconque entre 1990 et 2018 et avoir eu au moins 1 an de suivi. L’ethnie rapportée par les patients était classée en 5 catégories principales.

Ainsi, 1 472 819 sujets ont été inclus dans cette étude dont 1 333 816 (90,6 %) étaient Blancs, 75 956 (5,2 %) étaient originaires d’Asie du Sud (origine indo-pakistanaise), 49 349 (3,4 %) étaient Noirs, 10 934 (0,7 %) étaient Chinois et 2 764 (0,2 %) d’origine arabe. Un diagnostic de diabète de type 2 a été porté chez 97 823 (6,6 %) des 1 472 819 sujets, après un suivi médian de 6,5 années (intervalle interquartile = 3,2 – 11,2 ans). Après ajustement à l’âge et au sexe, les seuils d’IMC pour une incidence équivalente de diabète de type 2 à celle observée pour un IMC de 30 kg/m2 dans une population blanche, étaient de 23,9 kg/m2 (IC 95 % = 23,6 – 24) dans les populations originaires d’Asie du Sud, de 28,1 kg/m2 (28 – 28,4) dans les populations Noires, de 26,9 kg/m2 (26,7 – 27,2) dans les populations Chinoises et de 26,6 kg/m2 (26,5 – 27) dans les populations d’origine Arabe.

D’après les investigateurs, « il est donc probablement nécessaire de réviser, en fonction de l’ethnie, les seuils d’IMC pour permettre à des populations ethniques minoritaires d’avoir une surveillance clinique appropriée et optimiser la prévention, le diagnostic précoce et la prise en charge adéquate du diabète de type 2 ».

 

Lancet Diabetes Endocrinol 2021;9:419-26.

Chargement...