La Société Marocaine de l’hypertension artérielle Organise ses 25es Journées nationales de l’hypertension à Fès // N° 87

 

La société marocaine de l’hypertension artérielle (SMHTA) a réussi l’organisation des 25èmes journées nationales de l’hypertension artérielle tenues au cœur de la capitale scientifique Fès les 15 et 16 février 2019. Pendant ces deux jours, des orateurs nationaux et internationaux se sont succédé pour aborder des thématiques riches et variées autour de l’HTA. Les journées ont débuté par des ateliers pratiques sur la mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA) et sur la prise en charge de l’AVC aigu. La place a par la suite été donnée à des séances thématiques sur l’HTA dans des situations particulières (enfant, sujet âgé…), à l’association maladie rénale chronique et HTA, en passant par l’HTA et le sport et des diverses actualités et controverses dans le domaine de l’HTA.

Intervenant à plusieurs reprises au cours de ces journées, Pr Atul Pathak (Toulouse) a remis à l’ordre du jour les bétabloquants dans l’HTA, traité les actualités des dispositifs médicaux en HTA, et expliqué les effets du « sporticament » (le sport en tant que traitement) sur la pression artérielle. Il a aussi fourni des éléments objectifs relatifs à la polémique de l’association cancer et antihypertenseurs, notamment l’association IEC et cancer du poumon pour laquelle la littérature est plutôt rassurante et de nombreuses autres études restent nécessaires. Concernant l’hydrochlorothiazide et cancer de la peau non mélanome, le risque est certes avéré, mais l’impact en santé très faible.

Pr Hind Iraqi (Rabat) a introduit les résultats de l’étude STEPWISE Maroc qui retrouve une prévalence de 29,3 % de l’HTA chez l’adulte au Maroc en 2018. Elle mis en avant les effets antihypertenseurs des inhibiteurs du SGLT2 qui associent idéalement à leur effet antidiabétique permettant ainsi une réduction importante de la morbi-mortalité cardiovasculaire.

Pr Tarik Sqalli (Fès) a traité des effets du Ramadan chez les hypertendus, rappelé les dernières recommandations dans ce sens et invité, au-delà de la question de jeûner ou pas, à une réflexion globale sur le mode de vie de l’hypertendu durant le Ramadan.

Lors de la séance thématique sur la maladie rénale chronique et HTA, Pr Naoufal Mtioui (Casablanca) a proposé des réponses aux interrogations sur les particularités de l’HTA au cours de la maladie rénale chronique, alors que Pr Intissar Haddiya (Oujda) a rappelé l’évolution des objectifs tensionnels en cas de maladie rénale à travers une revue des principaux essais cliniques et des recommandations internationales.

Pr Vincent Esnault (Nice) a exposé les arguments guidant le choix des antihypertenseurs en cas de maladie rénale chronique. Il a notamment rappelé qu’il est inutile de prévenir la microalbuminurie par ARA2 chez un diabétique normotendu et que le double blocage par association IEC-ARA2 ou ou IEC-Inhibiteur directe de la rénine accélère l’insuffisance rénale terminale. Il a aussi insisté sur le risque de lipothymie orthostatique en cas de baisse de la pression artérielle systolique au-dessous de 120 mmHg. De plus, il a mis l’accent sur l’importance d’associer une restriction sodée au blocage du système rénine angiotensine et à un diurétique en cas de protéinurie. Enfin, en cas de risque de résistance au diurétique de l’anse, il est utile d’associer un diurétique thiazidique, un anti-aldostérone, du sacubitril ou éventuellement un inhibiteur SGLT2.

Thématique médicale transversale par excellence, l’hypertension artérielle a réuni durant deux jours près de 200 praticiens de tous les secteurs d’exercice. Généralistes, néphrologues, cardiologues, endocrinologues, psychiatres, pédiatres, pharmacologues… ont participé activement aux travaux de ces journées scientifiques. Un grand bravo à Dr Soumaia Bensafiddine, présidente de la SMHTA, et à l’ensemble des membres du bureau, aux organisateurs, intervenants, médecins résidants et laboratoires pharmaceutiques.

 

25es Journées de la Société Marocaine de l’Hypertension Artérielle, les 15 et 16 février 2019, Hôtel Marriott Jnane Palace – Fès

Chargement...