Syndrome néphrotique paranéoplasique et adénocarcinome de la vésicule biliaire //N°102

 

 

 

Le syndrome néphrotique paranéoplasique représente 10 à 20 % des syndromes néphrotiques de l’adulte. Cette prévalence devient plus forte après 60 ans, devant faire rechercher en première intention une affection maligne, ainsi que l’hyperéosinophilie paranéoplasique qui est une cause rare d’hyperéosinophilie.

Nous rapportons l’observation d’un adénocarcinome de la vésicule biliaire découvert au décours du bilan d’une protéinurie associée à une hyperéosinophilie.

 

 

Auteurs : Z. Khammar, Rh. Berrady, S. Rabhi, W. Bono

Service de médecine interne, CHU Hassan II – Fès

Chargement...