Traitement de l’adénomyose // N° 84

 

Le traitement de l’adénomyose est fonction de la symptomatologie et du désir de préservation de la fertilité. Les ménorragies se traitent médicalement en première intention : progestatifs, agonistes de la gonadotropin releasing hormone (Gn-RH). Le dispositif intra-utérin au lévonorgestrel est souvent préféré aux progestatifs par voie orale, car son efficacité est plus grande, et ses effets secondaires moins importants, rendent l’observance meilleure. En cas d’échec, un traitement chirurgical est indiqué chez les femmes ne souhaitant pas préserver leur fertilité : réduction endométriale si l’adénomyose est superficielle, hystérectomie si elle est profonde. Les techniques de radiologie interventionnelle (embolisation des artères utérines, ultrasons focalisés) donnent des résultats intéressants, mais leur place doit encore être précisée.

 

Auteurs : J. Bouihi, H. Taheri, S. Benkirane, H. Saadi, A. Mimouni

Service de gynécologie-obstétrique

CHU Mohammed VI – Oujda

Chargement...