Tumeur odontogénique kératokystique // N°80

Décrit pour la première fois par Philipsen en 1956, le kératokyste odontogénique est caractérisé par une importante kératinisation de sa bordure malpighienne, une croissance agressive et une forte propension aux récidives. Depuis 2005, il a été classé parmi les tumeurs odontogènes des maxillaires prenant ainsi le nom de tumeur odontogénique kératokystique (TOK). Cliniquement, la TOK se manifeste par une tuméfaction le plus souvent asymptomatique. Radiologiquement, il s’agit d’une lésion ostéolytique uniloculaire ou multiloculaire.

L’approche diagnostique repose sur l’analyse conjointe des données de l’anamnèse, de la sémiologie clinique et du bilan radiologique. La confirmation est apportée par l’examen anatomopathologique. Enfin, le traitement est chirurgical et l’évolution est marquée par une forte propension à la récidive. Les auteurs rapportent le cas d’un patient porteur d’une tumeur kératokystique odontogène de la mandibule et font le point sur les différents aspects diagnostiques, thérapeutiques et évolutifs de ce type de lésion.

Spécialités : Chirurgie

 

Auteurs : Kh. Moukram, S. Haitami, I. Ben Yahya
Service d’odontologie chirurgicale
Centre Dentaire, CHU Casablanca

Chargement...